La réalisation n'est certes pas très rapide, surtout si on doit en plus passer par la case bricolage avant de pouvoir réaliser la bûche, mais il n'y a rien de bien compliqué dans tout ça... Et on peut en faire des morceaux à l'avance (c'est même conseillé pour le coeur nougat) !

Les proportions sont pour une bûche d'une trentaine de centimètres (10 personnes environ...)

Matériel spécifique :

J'ai commencé par faire du bricolage, n'ayant pas de gouttière à bûche (c'est un investissement pas forcément utile vu le nombre de bûche qu'on fait par an...) : j'ai récupéré un carton de bouteille (de champagne) dont la taille me semblait suffisante. Bien tapissé d'alu puis de film alimentaire, j'avais mon moule "final" (certes, le film fait des plis et la bûche ne sera pas ultra lisse, mais tant pis). Pour la crème nougat, j'ai découpé un demi tube (un peu plus que la moitié) et de longueur adaptée dans un tube de volant de badminton (j'ai eu l'idée car je venais de finir mon tube à l'entraînement la veille !), lui aussi recouvert de film alimentaire.
Le dispositif n'est pas parfait, mais plus que satisfaisant, et en plus, réutilisable ! On peut aussi envisager d'utiliser les emballages des bûches glacées du commerce...


Nougatine :

- 150g de sucre
- 100g de glucose
- 10g de Nougasec

- 80g pistaches
- 40g amandes
- 40g noisettes

- Faire griller à sec les fruits légèrement concassés.
- Préparer un caramel, ajouter les fruits et bien mélanger avant d'étaler le mélange entre deux feuilles de papier sulfurisé, le plus régulièrement possible (la bonne vieille technique du rouleau à patisserie, c'est super !)

- Réserver de jolis morceaux pour la décoration et concasser grossièrement le reste à la main ou au robot.


Biscuit Joconde aux pistaches :

- 70 g de pistaches réduites en poudre
- 65 g d’amandes en poudre
-125 g de sucre
- 2 gouttes de colorant vert pistache
- 30 g de farine
- 4 jaunes d'œufs

- 4 blancs d'œufs
- 20 g de sucre

- Battre le sucre, les jaunes d'oeufs, la farine et les poudres d'amandes et de pistaches pendant 15 minutes.
- Battre les blancs en neige avec le sucre restant, mélanger délicatement les deux appareils et faire cuire 250 ºC environ 10-12 minutes sur une tôle tapissée de papier sulfurisé (j'ai plié le papier sulfurisé pour avoir un rectangle légèrement supérieur au moule à bûche, pour ne pas avoir un gâteau trop fin).

 

Coeur au Nougat :

- 20cL de lait
- 250g de nougat mou
- 2 jaunes d'œufs moyen (36g)
- 7g de gélatine
- 10g de sucre en poudre
- 20g de farine
- 25cL de crème à 35%

 - Chauffer le lait et y faire fondre le nougat puis mixer.
- Battre les jaunes d'oeufs et le sucre en mousse puis ajouter la farine et le lait au nougat. Faire cuire à ébullition comme une crème patissière et laisser tiédir en mélangeant.
- Incorporer la gélatine ramollie puis fondue (2-3s au micro onde sans bouillir).
- Battre la crème en chantilly, l'incorporer à la crème patissière refroidie et incorporer la nougatine concassée. Faire prendre forme dans un récipient adapté (mon demi-tube dans mon cas).
- Mettre au congélateur pendant un moment (toute la nuit pour moi).


Mousse au chocolat : (mes proportions étaient un peu juste pour mon moule)

- 280g de chocolat noir (pour ma part, moitié chocolat à patisser très noir, moitié à patisser classique)
- 6 blancs œufs
- Une bonne pincée de sel

- Battre les blancs en neige et y incorporer le chocolat fondu et tièdit (mais pas trop froid, sinon, ça fige trop vite, j'ai évité de justesse la catastrophe !)

Montage de la bûche :

 - Tailler dans le biscuit un morceau à la taille du bas du moule (il servira de "couvercle"). Si le biscuit est fin et beaucoup plus grand, on peut doubler l'épaisseur, mais il vaut mieux essayer d'avoir un biscuit de la bonne taille dès le début). Manger les chutes pour se donner du courage !

- Dans le moule bien tapissé de film alimentaire, avec le moins de plis possibles, répartir la mousse au chocolat. Y déposer le coeur nougat congelé, côté bombé vers le fond (qui sera le haut de la bûche donc...) et fermer par le biscuit. Bien filmer et mettre au frais jusqu'à la dégustation (le lendemain pour moi).

- Au moment de servir, démouler sur le plat et décorer plus ou moins bien selon vos compétences ou vos envies...



Le verdict a été unanime : tout le monde a beaucoup aimé, que ce soit l'association des couleurs, des goûts (classiques mais quand même sympas, j'avais peur qu'on ne sente pas assez le nougat) et des textures (cremeux, mousseux, croquant). J'aurais pu mettre un peu plus de gélatine dans le coeur et un peu plus de mousse au chocolat pour bien entourer le tout...

Je n'ai qu'un regret strictement personnel : de n'avoir pas pu y goûter pour cause de gastro fulgurante le jour J, dommage ! :-(