Le retour au terroir, légumes oubliés, plats soi-disant "traditionnels", atelier pour apprendre à faire la choucroute, le pain-comme-sa-grand-mère, à tricoter comme sa grand-tante et compagnie, ça me fait doucement rigoler...

Parce que je suis persuadée qu'on est et qu'on sera toujours un peu voir bien à côté de la plaque, à vouloir mettre de l'authenticité là où il n'y en a pas forcément !


Il n'empêche que les plats "tout mélangé" (je ne dirais pas "potée"), c'est bon :-)

Lire la suite